Loading

Alzheimer et autres démences

Ce qu’on appelle « démence » est un état du cerveau dans lequel plusieurs fonctions cognitives sont perturbées. Outre la mémoire, qui est affectée dans toutes les formes de démence, au moins une autre faculté est également touchée : langage, capacités pratiques, reconnaissance des visages ou des objets, planification et organisation du quotidien. La notion de démence est évoquée lorsque ces perturbations limitent la personne dans les activités de la vie quotidienne.

 

Les pages suivantes et les documents accessibles ci-contre vous fournissent des informations importantes et des suggestions pratiques relatives aux démences. Les sujets suivants sont traités:


Quelles sont les formes de démence et à quoi sont-elles dues?

Il existe diverses formes de démences: la plus connue et la plus fréquente, avec 50% des cas,  est la maladie d’Alzheimer (ou simplement : Alzheimer). La démence vasculaire est elle aussi assez fréquente, avec 20% des cas.


Comment prévenir la démence?

Bien entendu, nous ne pouvons ni prédire véritablement l’évolution de notre santé, ni vraiment la contrôler à notre guise. Cependant  la science dispose aujourd’hui de résultats encourageants qui montrent que nous pouvons maintenir notre cerveau en santé. Le fait de rester actif physiquement et mentalement réduit le risque d’être atteint d’une démence.

 

Comment faire un dépistage et obtenir un diagnostic?

Le médecin de famille est généralement le premier maillon de la chaîne, mais il est préférable que le diagnostic définitif soit posé par un spécialiste ou une clinique de la mémoire. Plus tôt le diagnostic est posé, mieux c’est. Ainsi, la personne concernée et ses proches peuvent se préparer à temps, prendre les mesures nécessaires et organiser de l’aide. Le diagnostic permet aussi d’accéder aux thérapies disponibles. Parfois, les examens permettent d’exclure une démence et concluent plutôt à une dépression ou à un vieillissement normal du cerveau.


Comment peut-on traiter la démence?

Dans certains cas, les troubles cognitifs peuvent se traiter et guérir (p.ex. en cas de mauvais fonctionnement de la glande thyroïde). A ce jour, on ne dispose pas de traitement pour guérir la maladie d’Alzheimer ou pour stopper son évolution. Mais plusieurs thérapies permettent au patient de vivre plus longtemps de façon autonome, ce qui facilite bien sûr le travail des proches et la vie commune.

 

9 mai 2012